Téléchargement Médi@me 7

 

Cliquez sur la vignette pour procéder au téléchargement de Médi@me

Questions

3 QUESTIONS À JEAN-CLAUDE GENEL

Une «Présence» pas comme les autres !...

 

En décembre 2013, les 3 conférences «Présence des Maîtres» ont présenté des particularités sur lesquelles nous avons souhaité que Jean-Claude Genel revienne:  la présence de Marie-Madeleine, la pratique collective de la Virya et le mystérieux «monde d’avant».  Explication.

Jean-Claude Genel

Médiame:   Lors des conférences annuelles «Présence des Maîtres de Sagesse» en décembre 2013, vous avez transmis pour la première fois des messages de «Marie- Madeleine».  C’est plutôt inattendu, que vient faire un personnage biblique dans un channeling du 21ème siècle?

Jean-Claude Genel:  Au-delà du personnage historique dont l’Eglise a soigneusement brouillé l’identité jusqu’à en faire une sorte de phantasme, il existe une femme réelle et initiée.  Plusieurs lectures akashiques que je publierai bientôt ont révélé son rôle de compagne de Jésus et d’initiée dans la transmission des enseignements premiers du Christ.  Pour moi, elle est indissociable du rayonnement christique.  A travers le Maître Jésus, elle touche à sa lumière, elle connaît son amour.  Tous deux forment un couple alchimique dont l’intelligence va adombrer l’ère des Poissons et influencer l’ère du Verseau.  Au même titre que Jean, l’être cosmique qu’elle représente est un «Maître du Verseau».  Avec d’autres Maîtres, elle vient présider à la mise en place du nouveau cycle.  Voici 2000 ans, Marie- Madeleine est venue ensemencer et vient maintenant nous montrer comment récolter la puissance christique, comment recouvrer notre pouvoir personnel à travers les valeurs et accéder à l’amour christique.  Elle est une sorte de catalyseur qui facilite l’émancipation de tous les mystiques sincères et volontaires.

Médiame:   Toujours lors des conférences «Présence», vous avez présenté une nouvelle discipline; la «Virya».  Pendant plusieurs minutes, l’assistance a appris et pratiqué une gestuelle spécifique liée à la valeur Courage?  En dehors du fait que vous souhaitiez faire connaître la Virya, y avait-il une autre raison?

Jean-Claude Genel:  Tout d’abord, je dois dire que j’ai été à la fois surpris et émerveillé de voir plus de 100 personnes à chaque conférence dans une attention aussi soutenue et une pratique si harmonieuse.  Le mouvement d’ensemble état magnifique et m’a confirmé que la Virya a bien vocation à offrir au collectif ce que les participants vivent pendant sa pratique.  Cette gestuelle est initiatique car elle ouvre la conscience à l’énergie des valeurs et je souhaitais que la manifestation «Présence» de cette année bénéficie d’un taux vibratoire exceptionnel.  Ce phénomène est largement amplifié pendant les sessions de l’ULV car nous travaillons la gestuelle à plusieurs niveaux, mais l’essai à «Présence» a été très positif.  La Virya facilite la conscience du sacré en soi et autour de soi.  C’est aussi une manière de réhabiliter le corps dans sa majesté en lui permettant de rayonner qui nous sommes dans nos valeurs.  La Virya permet de nous approprier l’intelligence des chakras et des valeurs qui y sont associées.  C’est un accompagnement pour prendre conscience que nous sommes un être spirituel.

Médiame:   Pour la première fois, les Maîtres ont évoqué l’existence d’un monde préexistant à celui que nous connaissons.  Vous l’appelez le «Monde d’avant» et il nous aurait laissé, à la suite d’un basculement vibratoire dont il est question dans le livre «La grande Vague», quelques vestiges de civilisations anciennes. Pouvez-vous revenir sur ce «Monde d’avant»?

Jean-Claude Genel:  Je suis persuadé que l’univers dont notre planète fait partie a déjà existé dans une autre dimension.  Et je pense qu’à la faveur de cycles très particuliers, des basculements vibratoires se produisent.  Etant donné que tous les mondes coexistent, cela expliquerait ce genre de phénomènes.  Ce «Monde d’avant» est celui que l’on recherche inconsciemment à travers les civilisations anciennes qui nous ont laissé des vestiges.  Certaines de ces civilisations prestigieuses n’appartiennent pas à notre monde actuel mais la connaissance et la sagesse qu’elles ont manifestées font partie d’un patrimoine universel qui est donc aussi le nôtre.  Je crois vraiment qu’à la faveur de passage à l’ère du Verseau, nous avons la possibilité de retrouver l’intelligence qui présida au «Monde d’avant», ce qui mettrait en évidence que nous avons tout en nous.  Je pense même que cela nous guérirait d’une forme de nostalgie.

Conseil de lecture: La grande Vague et les Maîtres du Verseau ...sur le site www.entre-deux-mondes.net